Pendant le bordel circulatoire occasionné par la visite de Mao, ces gens bienveillants ont continué à laisser entrer les véhicules sur l'autoroute pour les faire banquer et galérer dans le merdier !