Des pastilles d'iode distribuées dans les Vosges face à un risque nucléaire. Un maire aurait mal interprété un courrier de la préfecture, il s'agissait d'une erreur, ça fait peur quand même.