On affole la populace pour ne pas qu'elle manifeste pour la planète, pour la pauvreté galopante, pour qu'elle supporte l'incurie des dirigeants qui ne pensent qu'à leur réélection.