On peut caricaturer le prophète, mais pas le président, bizarre que les merdias à la botte n'en parlent pas...