Les nuls sont toujours au pouvoir.