Dans les ministères on fait la bamboula, (je ne sais pas si on a encore le droit d'employer ce terme), pardon, ce n'était qu'un moment de con-vivialité entre collaborateurs...En toute impunité. C'est sûr ce n'est pas la peine d'en faire une affaire si on ne verbalisait les couillons de base, les sans grade, les moins que rien, les sans dents, les unijambistes, les numismates, bref ! ceux qui n'ont pas l'immunité politique.