Il annonce un débat et un vote au parlement en cas de nouveau confinement, mais ce vote ne sera pas contraignant, en français, "parlez à mon cul ma tête est malade", ou si vous préférez "votre vote je m'en torche le cul".