Hier ils ont ripaillé pour fêter la catastrophe financière de 2024 (que nous allons payer)...