Loi sur la moralisation, Macaron fait marche arrière...

Il voulait interdire la fonction de "conseil" pour les zélus, finalement ceux qui ont commencé cette fonction avant leur mandat pourront continuer leur magouille...

La suppression des régimes spéciaux des retraites a aussi disparu...Ils se sont aperçus que le régime privilégié des zélus était en danger...

Bref, on continue comme avec son papa La Bévue...On sera un peu plus écrasé d'impôts, surtout les retraités que le président n'aiment pas...