Mont-Louis célèbre la tomate.C'est bien p'tit Louis, j'espère que c'est la vraie, celle qui murit au soleil.

Surtout pas celle qui végète dans les serres, et qui nous fait bouffer de la merde à Noël à Pâques ou à la Trinité.

Je sais il y a des gens qui vivent de cette industrie, c'est pas une raison pour qu'on soit berné.

Ca consomme de l'énergie et des pesticides.

Mais quand même un gentil papillon venu d'Argentine, le "Tuta absoluta" essaye d'anéantir les tomates de serres.

Tant mieux.

Indemnisons ces travailleurs de serres, Les politiques s'achèteront moins de cigares, feront moins d'universités d'été pour ne rien dire, etc..

Passons à autre chose,et vive la pomme et l'amour.